Annonce Travesti
annonce travesti

Fabienne Sissy : ma femme a fait de moi une soubrette soumise

Voici l'histoire des débuts de Fabienne en sissy : je suis Sissy Fabienne, j'ai 56 ans et ma Maîtresse 53. Ma Maîtresse m'a ordonné d'écrire mon histoire de petite soubrette soumise.

fabienne sissy

Depuis maintenant un an, je suis travesti par elle et entièrement soumis à ses désirs, parfois très humiliants. En effet, ma petite bite ne me permet plus de faire l'homme dans la chambre à coucher. Elle se moque de moi et m'humilie devant des hommes avant de m'offrir à eux et leur concupiscence.

"Puisque ta bite ne peut pas me satisfaire, tu vas satisfaire les hommes, avec ta bouche et ton cul !"

Ma maîtresse a fait de moi une bonne petite sissy salope bien sexy avec toute la panoplie. Maquillée, perruquée, lingerie sexy et ajustée, je suis entièrement épilée. Il ne reste guère en moi de masculinité. Je défile devant des hommes qui voient en moi une femelle prête à assouvir leurs besoins. Ma maîtresse me montre comment effectuer une fellation, puis me demande de mettre en pratique ce qu'elle m'a montré.

Je m'accroupis, je sens mon string entrer plus profondément dans mes fesses, mes jambes sont gainées de bas et je porte des chaussures à haut talons, tout cela me fait sentir femelle. Je prends le sexe de l'homme dans ma main, je le branle et commence à sucer son gland. Je prends son sexe plus profondément dans ma bouche et commence à exécuter de rapides mouvements de va-et-vient.

Je branle l'homme jusqu'à le faire jouir et avale goulûment son sperme. Après, je passe à l'homme suivant. Elle m'habille en femme le soir pour sortir me faire des routiers sur parkings ou des rencontres dans les lieux de drague. Je dois ainsi lui faire un rapport de mes activités et prendre des photos de moi en action à chaque fois que cela est possible pour bien lui prouver que je fais la salope.

Les débuts de Fabienne en sissy

Tout a commencé un soir où je m'étais habillée en femme avec les affaires de mon épouse, mini jupe noir brillante, body nylon, bas résilles. Ma femme est rentrée plus tôt du travail et m'a surprise habillé ainsi... "Ha, je vois que tu ne t'ennuies pas !" J'avais une immense honte et j'ai baissé la tête.

"Puisque tu as l'air d'aimer cela, tu va rester dans cette tenue toute la soirée et servir le repas." J'ai donc préparé et servi le dîner habillé avec les vêtements de mon épouse. Ma femme ne manquait pas une occasion de me passer la main sous la jupe ou sur les fesses. Elle m'a demandé si j'aimais être habillé ainsi. J'ai répondu que OUI...

Le soir, lorsque nous sommes allés nous coucher, j'ai commencé à me déshabiller. Qu'est ce que tu fais ? Tu veux devenir une soubrette ? Tu va dormir en body ! Depuis, je dors en body ou nuisette... Une fois couchés, elle m'a posé des questions gênantes. Est-ce que j'aime les hommes ? Est-ce que j'avais déjà sucé un homme ? Est-ce que je m'étais déjà fait sodomisé ? A chaque fois, j'ai répondu oui (et cela se arrivait souvent).

Le lendemain matin, je me suis levé pour aller travailler et elle m'a ordonné de mettre une paire de bas résille et un body en nylon sous mon costume. Le soir quand je suis rentré, elle m'a interrogé sur ma journée et si j'avais sucé un homme aujourd hui. J'ai répondu que non (hélas).

Elle m'a alors fait mettre à quatre pattes après m'être déshabillé. Après, elle m'a fouetté avec une cravache en me disant qu'à partir de demain, je devais obligatoirement sucer un homme ou me faire sodomiser tous les jours sinon elle me fouetterait de nouveau et me prendrait analement avec un gode ceinture acéré.

Fabienne Sissy pute à routiers exhibée pour les mâles

Depuis, je me promène sur les aires de repos, petits bois, toilettes, parkings, cabines de sex shops, salles de cinéma porno permanent. J'y rencontre toutes sortes de salauds en manque de baise : routiers, voyageurs de commerce, voyeurs, migrants africains sans papiers, etc. Je les rejoins le soir et ils me baisent dans les toilettes, dans la cabine, ou à l arrière de leur camion. Je me fais prendre en photo dès que je peux pour montrer à ma Maîtresse que je suis une trav pute obéissante.

Je rencontre également des dominateurs le soir après mon travail. Ils me prennent pour m'exhiber en pute à l'hôtel, les toilettes publiques ou des quartiers mal famés où je dois tapiner gratuitement. Ma démarche est non vénale, seulement pour le plaisirs des hommes. Sur les aires de repos pour les routiers, je monte gratis dans le camion car je suis une trav pute gratuite.

Le soir à la maison, je dois toujours m'habiller en mini jupe, bas résille, body ou string nylon. Je dois mettre un soutien gorge et mettre des prothèses pour faire les seins. Au bon vouloir de ma Maîtresse, je reste à la maison pour la servir ou elle me sort pour m'exhiber. Dans ce cas, je dois être perruquée et maquillée. A force de me pincer les tetons, ils deviennent durs et longs, certains hommes les tétent comme à une femme.

Je me sens bien dans mon rôle de femme. Depuis 6 mois, un homme dominateur de Lyon rencontré par petites annonces travesti, a proposé à ma femme de me prendre en main et de m'éduquer. Elle a accepté et ainsi, je suis aussi devenu la soubrette de mon deuxième Maître. Ma femme continue régulièrement à m'accompagner pour me voir me faire baiser et défoncer.

Je suis Sissy Fabienne, une cissy heureuse et accomplie.